Catégorie : Actualité

9 mai 2022

Aujourd’hui 8 mai,

A l’occasion de la journée mondiale du cancer de l’ovaire, découvrez “Mon Carnet Nutrition N°2“.

Le Laboratoire Clovis Oncology a le plaisir de vous présenter Mon Carnet Nutrition N°2, un guide destiné aux patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire.

Afin de mieux comprendre les besoins des patientes, le laboratoire a réalisé une étude en collaboration avec l’association IMAGYN (Initiatives des Malades Atteintes de cancers GYNécologiques) et le réseau social Carenity auprès de femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire, et nous avions constaté que 90 % d’entre elles exprimaient un besoin d’accompagnement diététique et que, malheureusement, seulement la moitié (44 %) y avaient réellement accès. Des chiffres parlant sur l’utilité de développer des outils pertinents comme Mon Carnet Nutrition pour aider les patientes dans leur quotidien.

Mon carnet Nutrition est un outil pratique et pédagogique qui permet de guider les patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire et de répondre notamment à toutes leurs inquiétudes, leurs interrogations du quotidien et leurs envies liées à l’alimentation. L’alimentation pendant un cancer de l’ovaire joue un rôle primordial. Il est parfois nécessaire d’adapter ses repas pour faire face à la maladie ou encore pour contrer les effets secondaires des traitements (chirurgie, chimiothérapie, traitement oral…).

Après le succès de « Mon carnet Nutrition n°1 », dont le but était de donner des conseils nutritionnels aux patientes après une chirurgie abdominale, après une chimiothérapie ou une thérapie orale.

« Mon carnet Nutrition n°2 » est un carnet de recettes pour faire face aux effets secondaires des inhibiteurs de PARP (cliquer ici pour le découvrir).

Philippe Pouillart, enseignant-chercheur, Toque Française, spécialisé en Nutrition pour les patients atteints de cancer propose 12 recettes particulièrement adaptées en fonction du trouble ressenti pour améliorer la qualité de vie.

C’est le créateur du site http://vite-fait-bienfaits.fr, destiné aux patients atteints de cancer.

Posted in Actualité
21 mars 2022

Il est important de libérer la parole avec son entourage pour prévenir les personnes à risque et assurer un diagnostic précoce en cas de cancer.

▶️ Pour découvrir les témoignages de patients et de professionnels de santé, rendez-vous sur @podcastics : https://bit.ly/3JwQj6c

Aujourd’hui, Lundi 21 Mars, c’est la Journée mondiale de la poésie.

A cette occasion, AstraZeneca et MSD France souhaitent sensibiliser aux cancers héréditaires liés à une mutation des gènes BRCA avec ces quelques vers dans le cadre de la campagne #BRCAJenparle.

#BRCAjenparle est une campagne de sensibilisation d’AstraZeneca et MSD France avec la participation de BRCA FranceImagyn Asso et Geneticancer

Posted in Actualité
22 septembre 2021

Rendez-vous vendredi 24 septembre à l’Opéra comédie de Montpellier à 20h. Les inscriptions sont encore ouvertes ! Rejoignez-nous !

Dans le cadre du projet “Les Fabuleuses” portant sur le cancer de l’ovaire, BRCA France en partenariat avec AstraZeneca, souhaite sensibiliser et prévenir les femmes sur ce cancer.

Flyer-digital-Les-fabuleuses-a-lunisson-contre-le-cancer-de-lovaire1

Posted in Actualité
20 juin 2021

Un médicament permet de réduire de plus de 40% la survenue de récidive (inhibiteur de PARP). Les résultats annoncés dans la session “changement de pratique” à l’ASCO et publiés dans la revue NEJM vont déboucher sur un élargissement des indications de testing.

Une femme sur deux porteuses de la mutation ne répond pas aux critères habituels, il faudra donc tester les femmes indépendamment de leur histoire familiale.

9 mars 2021

Les premières recommandations européennes sur le testing des gènes BRCA, émises à l’initiative de la SFMPP, viennent d’être publiées dans la revue majeure « European Journal of Cancer » et sont en ligne.

La SFMPP a commissionné un travail collaboratif réunissant une cinquantaine d’experts représentant 12 pays comprenant des généticiens, oncologues médicaux et chirurgicaux, pathologistes, éthiciens et des représentants de patients (BRCA France) pour élaborer ces recommandations européennes, afin d’intégrer les différents développements préventifs et thérapeutiques.

Plusieurs recommandations sur les tests BRCA étaient disponibles jusqu’alors dans le monde, mais aucune au niveau européen, où l’on dénombrait plus de 15 référentiels différents. Les avancées thérapeutiques récentes dans la personnalisation du cancer du sein et des traitements avec les inhibiteurs de PARP dans les cancers du sein, de l’ovaire, de la prostate et du pancréas, récemment approuvés, rendaient nécessaire ce travail intégratif pour optimiser les pratiques cliniques du testing BRCA.

Ces recommandations pour les tests BRCA ont pour but :

(1) d’identifier les personnes susceptibles de bénéficier de conseils génétiques et de stratégies de réduction des risques,
(2) de mettre à jour les indications des tests pour les thérapies par PARPi approuvées par les agences du médicament;
(3) de proposer des recommandations de tests pour une prise en charge personnalisée du cancer du sein précoce et métastatique;
(4) d’aborder la question des circuits rapides et de l’analyse des tumeurs.

Parmi les points forts de ce travail, l’article rappelle que près d’une femme sur deux atteinte d’un cancer du sein ou de l’ovaire et porteuse d’une mutation BRCA ne présente pas les critères familiaux pour accéder au test. Il en est de même pour le cancer du pancréas et de la prostate. Les auteurs recommandent qu’en cas de valeur thérapeutique, le test BRCA soit proposé aux patients indépendamment de leur histoire familiale.

Dans certains cas précisés dans l’article, l’information BRCA peut être utile pour personnaliser les traitements conventionnels dans le cancer du sein, tels que la chirurgie et la radiothérapie lors de la phase initiale de la prise en charge, ou encore l’utilisation de certaines chimiothérapies à base de sel de platine pour des cancers métastatiques.
Pour les indications de test à visée préventive, les critères d’indications ont été revus et actualisés à selon une méthodologie spécifique et à la lumière des données disponibles sur la probabilité de porter une mutation en fonction des paramètres familiaux et personnels.

Pour les indications des PARPi, le testing BRCA est proposé indépendamment de l’histoire familiale pour tout cancer de l’ovaire au diagnostic ou en récidive, dans les cancers du sein et de la prostate métastatiques dits hormonorésistants et dans les cancers avancés du pancréas.
Enfin, dans certaines situations où un cancer est diagnostiqué en dehors d’une histoire familiale, les prescriptions peuvent être faites par l’oncologue sur le matériel tumoral en cas d’utilisation thérapeutique. L’information du patient doit alors aussi porter sur le risque familial latent en cas de découverte d’une mutation avec une possibilité de conseil génétique.

Ce travail permettra de standardiser et d’actualiser les indications préventives et thérapeutiques du testing BRCA au niveau Français et Européen.

13 janvier 2021

En 2021, BRCA France se refait une beauté!

Vous pouvez nous aider en imprimant notre plaquette et en la déposant dans les salles d’attente !

Parce que le dépistage c’est sage mais que la prévention c’est l’action, n’hésitez pas à vous informer sur “Le Cancer d’origine Génétique” et à diffuser l’information !

Cliquez ici pour découvrir notre nouvelle plaquette !

7 janvier 2021

Afin de favoriser la mise en œuvre de démarches d’amélioration de la qualité en cancérologie, l’Institut national du cancer a constitué un groupe de travail pour développer des indicateurs de qualité et de sécurité des soins spécifiques au cancer de l’ovaire. Ce groupe était composé d’experts cliniciens issus des sociétés savantes. Afin de réajuster et compléter au mieux le rapport qui en découle et qui en est l’aboutissement, l’INCa vous serait reconnaissant de lire le rapport et de compléter la grille ci-dessous.

La grille est à compléter en ligne au plus tard le 17 Janvier 2021 à l’adresse suivante : http://sphinx-gestion.e-cancer.fr/SurveyServer/s/institutcancer/RelecturerapportIQSScancerovaire/questionnaire.htm

Si vous êtes intéressé, n’hésitez à nous contacter à l’adresse suivante contact@brcafrance.org , nous vous enverrons le document à relire.

1 décembre 2020
Nouveau traitetement prostate

Nouveau traitement validés dans les cancers de la prostate liés à BRCA1 et BRCA2

👇 Pour aller plus loin, deux articles scientifiques 👇

ESMO _ De Bono JS et al. (Abstract 610O), 20.09.2020 https://oncologypro.esmo.org/meeting-resources/esmo-virtual-congress-2020/final-overall-survival-os-analysis-of-profound-olaparib-vs-physician-s-choice-of-enzalutamide-or-abiraterone-in-patients-pts-with-metastatic-c

The New England Journal of Medicine (NEJM) _ Hussain M et al., 20.09.2020 https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2022485

1 décembre 2020

#BRCAJenParle

Un grand merci pour votre participation à l’enquête Opinion Way. Vous pouvez dès à présent retrouver les résultats de l’enquête en cliquant sur le lien suivant 👉 https://www.opinion-way.com/fr/component/edocman/opinionway-pour-astra-zeneca-et-msd-etude-patientes-brca-octobre-2020/viewdocument/2439.html?Itemid=0

#BRCAJENPARLE : UNE CAMPAGNE D’INFORMATION POUR SENSIBILISER À L’IMPORTANCE DU DIALOGUE AUTOUR DU CANCER AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ MAIS AUSSI EN FAMILLE !

De 5 à 10% des cancers diagnostiqués sont liés à la présence d’altérations génétiques transmissibles à la descendance. Plus de 80 gènes de prédisposition aux cancers ont été identifiés, dont les gènes BRCA. Des chiffres qui montrent l’importance d’accroitre les connaissances de la population sur ce sujet, afin de créer les bonnes conditions pour en parler avec son médecin, et en parler en famille. Car la connaissance chez une personne de la présence d’une prédisposition permet de mettre en place une surveillance spécifique, des actions de prévention, et en cas d’apparition de cancer, un traitement précoce adapté.

Afin de sensibiliser les professionnels de santé et le grand public au sujet des altérations génétiques impliquées dans le développement de certains cancers, en particulier les formes familiales liées aux gènes BRCA, les laboratoires AstraZeneca et MSD ont décidé de mener une campagne d’information en partenariat avec trois associations : BRCA FranceIMAGYNGénétiCancer.

Cette campagne a débuté par un état des lieux sur la connaissance et le besoin d’informations et d’accompagnement, qui a été dressé à l’aide d’un questionnaire et de discussions menées avec les associations de patients et deux oncogénéticiens, le Pr Dominique Stoppa-Lyonnet, chef du service de génétique de l’Institut Curie et professeur de génétique médicale à l’Université de Paris, et le Pr Pascal Pujol, chef du service d’oncogénétique du CHU de Montpellier et membre fondateur de l’association BRCA France.

A date, un plan de communication nationale en plusieurs phases et des outils pour répondre à ce besoin d’informations et d’accompagnement ont été co-construits au mois d’octobre2020, avec :

  • L’organisation d’une conférence de presse de lancement de la campagne#BRCAj’enparle,afin de mobiliser la presse grand public autour de ce sujet de santé publique, encore tabou dans notre société, et sensibiliser la population à des messages de prévention. A cette occasion, les résultats du sondage OpinionWay sont dévoilés, et serviront de base pour les phases suivantes de la campagne.
  • Au centre de la campagne, la réalisation d’une série de 5 podcasts, qui chaque semaine à partir du 9 octobre, donnent la parole à celles et ceux dont la vie a connu un tournant inattendu après la découverte d’une altération d’un gène BRCA dans leur famille. Un moment de vie partagé avec sincérité et authenticité pour mieux comprendre les cancers d’origine héréditaire et aider à en parler autour de soi.

Ces podcasts seront diffusés sur la chaîne YouTube “Et si on parlait du cancer ?”

👉 https://www.youtube.com/channel/UCzjPAirxE-qM3iFOI8ZpsAw/videos

Posted in Actualité
18 novembre 2020

Importance de l’information chez les hommes:

  • pour le dépistage des cancers associés (prostate, sein) ,
  • pour les traitements nouveaux disponibles (sein, prostate, pancréas),
  • pour la diffusion de l’information familiale à la descendance.

Posted in Actualité